« Les politiques doivent quitter la CENI ! », c’est le credo d’Antoinette N’Samba Kalambayi

 

ceni - election des gouverneurs« La Commission électorale nationale indépendante de la RD Congo. Jouit-elle de son indépendance organique et fonctionnelle ? ». A cette question toujours d’actualité, à la fois titre d’un ouvrage d’une compatriote, Antoinette N’Samba Kalambayi, cette dernière répond sans tergiverser : Non. Au cours d’un entretien avec Le Phare, ce lundi 26 décembre 2016, cette activiste de la Société civile est allée plus loin en expliquant que le pays connait justement des crises après chaque cycle électoral parce que « la CENI est une institution fortement politisée ! ».

Pour elle, la CENI, une institution d’appui à la démocratie, ne jouit pas dans la pratique de son indépendance. « Elle est indépendante seulement sur le plan de droit, mais dans la pratique elle est inféodée à d’autres institutions (président de la République, Parlement, Gouvernement) » a-t-elle martelée.
Rappelant même que l’article 10 de la loi organique actuelle indique si bien :
« la CENI est composée de 13 membres désignés par les forces politiques de l’assemblée nationale », l’activiste de la Société civile et coordonnatrice Nationale du Forum des Leaders de la Société Civile a suggéré que la prochaine CENI soit animée dans sa totalité par des membres de la Société civile. « Par là, je veux simplement dire que les politiciens ne fassent plus partis de la CENI, pour la simple raison que leurs partis politiques concourent aux élections et qu’on ne peut pas être juge et parti. Leur neutralité est remise en cause. Ils doivent donc quitter la CENI ! » a conclu cette juriste.

Afin de rendre plus indépendants les dirigeants de la Centrale électorale et, par ricochet, garantir des élections plus crédibles, Antoinette N’Samba conseille que les membres de la CENI soient couverts par des immunités nécessaires, en considération de la délicatesse de leur mission ; que le législateur définisse le mode de désignation des membres de la CENI, pour éviter l’ingérence d’autres institutions comme c’est le cas aujourd’hui ; de reconnaître à la seule Cour constitutionnelle le pouvoir d’entérinement et d’investiture des membres de la CENI ; qu’il soit créé un fonds national pour les élections, auquel tout citoyen congolais en âge de voter devrait contribuer avec 1 000 Fc (l’équivalent de 1$). « Ce fonds servira à autonomiser financièrement la CENI et permettra l’appropriation par la population congolaise du processus électoral » développe-t-elle.

En clair, elle propose la révisitation de la Loi organique n°13/12 du 19 mai 2016 pour laisser la désignation des membres de la CENI aux soins de la Société civile.
Il convient de noter que ce livre « La Commission Electorale Nationale Indépendante de la RDC. Jouit-elle de son indépendance organique et fonctionnelle ? » d’Antoinette N’Samba Kalambayi, a été porté sur les fonds baptismaux, le jeudi 15 décembre 2016 au Centre Wallonie Bruxelles à Kinshasa. Publié en octobre dernier, l’auteure y démontre que l’indépendance organique et fonctionnelle de la CENI demeure le thermomètre de la température démocratique et de la paix sociale en RDC.
Il a deux chapitres : le premier retrace l’indépendance organique et fonctionnel de la CENI au regard de la Loi 13/012 du 19 avril 2013.
Elle en analyse le degré d’indépendance de cette institution du point de vue de sa composition et de son organisation, ainsi que du point de vue de son fonctionnement tel que prévu par la Loi organique ci-haut citée.
Quant au deuxième chapitre titré « l’apport de la CENI pour l’émergence de la Rdc », il relève les quelques réalisations de la CENI de 2006 à ce jour, ses dysfonctionnements dans sa collaboration avec d’autres institutions de la République et enfin, établit un bilan global.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéD.Sesanga : « Est-ce que J. Kabila s’est-il lui-même transformé de rebelle en homme d’État garant du bon fonctionnement des institutions ? »
29/01/2018
article thumbnail

Devant la presse dimanche 28 janvier à Kinshasa, le Coordonnateur de l’Alternance pour la République, AR, plateforme membre du Rassemblement, a tenu à recadrer les propos de Joseph Kabila lors de sa conférence de presse vendredi au Palais de la Nation. Au sujet des regrets exprimés par Joseph Kabila de n’avoir pas réussi à transformer l’homme congolais, Delly Sesanga explique que «  [ ... ]


ActualitéVital K. : " Si Kabila n'a pas putransformer les zaïrois en congolais où était-il quand nous étions zaïrois , était-il zaïrois ?
29/01/2018
article thumbnail

D’un ton sévère, c’est un Kamerhe visiblement très en colère contre les allégations du Président hors mandat Joseph Kabila qui selon les dires du Président de l’Union pour la Nation Congolaise, a insulté le peuple congolais.
Quand le président déclare Kamerhe, dit qu’il n’a pas réussi à transformer les congolais, mais c’est une insulte.
« Je ne peux pas tolérer ça, monsieu [ ... ]


ActualitéLes scientifiques révèlent le secret d’un amour durable
04/01/2018
article thumbnail

Difficile de trouver un bon partenaire et de se mettre en couple avec votre éventuelle «âme sœur»? Retrouvez la recette précise que donnent des scientifiques pour développer des sentiments plus profonds envers votre partenaire et fonder un couple stable et heureux. Vous verrez que ce n’est pas si facile! Lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois et sentez des papil [ ... ]


ActualitéTéhéran: les USA, Israël et l'Arabie saoudite derrière les manifestations
04/01/2018
article thumbnail

Les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite sont derrière les manifestations en Iran, selon le procureur général iranien qui a dénoncé un complot impliquant des agents secrets américains et israéliens et financés par les Saoudiens. Un complot entre les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite est à l'origine des manifestations en Iran, a déclaré jeudi le procureur général  [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui200
mod_vvisit_counterCette Semaine15512
mod_vvisit_counterCe Mois - ci38932
mod_vvisit_counterAu Total2710976

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login