Dialogue inclusif : « la grande divergence c’est la primature », affirme le député Lokondo

« La grande divergence [du dialogue inclusif] c’est la primature », révèle le député Henri Thomas Lokondo, au cours d’une interview accordée dimanche 25 décembre à Radio Okapi. Deux points majeurs divisent les participants au dialogue inclusif, organisé sous la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Il s’agit de la personnalité qui va diriger le gouvernement de transition et la restructuration de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Thomas Lokondo rappelle que le Rassemblement veut que le premier ministre qui va diriger la transition sorte de ses rangs, alors que les participants du dialogue de la cité de l’Union africaine s’y opposent.

« Puisque Samy Badibanga a été nommé et investi, il ne faut plus revenir [sur cette décision], sinon ça ne va pas donner une bonne impression sur le plan national et international », conseille le président de l’Union Congolaise pour la liberté (UCL).

Henri Thomas Lokondo, député de la MP appelle les politiciens à être « réalistes » et indique que le dernier mot, dans la nomination d’un premier ministre, revient au président de la République.

« Il faut être réaliste devant les faits. Les faits politiques sont souvent très têtus. Je suis optimiste, mais je tempère mon optimisme avec le scepticisme des faits. Mais je crois que le chef de l’Etat, garant de la constitution et de la nation lui-même dira le dernier mot, s’il faut maintenir Badibanga ou pas », affirme-t-il.

Restructuration de la CENI ?

En ce qui concerne la restructuration de la CENI voulue par le Rassemblement, le  président de l’UCL pense « qu’il ne faut pas compliquer les choses en cherchant à chambouler cette institution ».

Elle sera intensément surveillée par le Comité de suivi de l’Accord que présideront respectivement Etienne Tshisekedi et Eve Bazaiba, sans oublier le peuple ainsi que le Parlement, averti le député Lokondo.

Quant à la territoriale, il affirme que si le Rassemblement obtenait la primature ou avait une place significative au gouvernement, le problème ne se poserait pas puisque c’est le gouvernement qui donne l’impulsion sur l’ensemble du pays.

Le président de l’UCL note néanmoins que tout le monde est content des avancées enregistrées et des résultats obtenus aux négociations directes, grâce à la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Après une longue nuit de discussions vendredi 23 décembre dernier, les participants à ce forum se sont mis d’accord sur plusieurs points de leurs divergences. Ils se sont entre autres accordés sur l’avenir de Joseph Kabila qui va rester en fonction jusqu’à l’installation de son successeur élu et ne pourra pas briguer un troisième mandat consécutif. Selon radio Okapi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéFayulu se considère "seul président légitime", demande à la communauté internationale de ne pas reconnaître Tshisekedi
20/01/2019
article thumbnail

L'opposant Martin Fayulu s'est déclaré "seul président légitime" et a demandé dimanche à la communauté internationale de ne pas reconnaître l'autre opposant Félix Tshisekedi, officiellement proclamé vainqueur de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo. "Je me considère désormais comme le seul président légitime de la République démocratique du Congo", a [ ... ]


ActualitéKagame attendu à Kinshasa, mais sans beaucoup d'options
20/01/2019
article thumbnail

Attendu lundi à Kinshasa à la tête d'une délégation de l'Union africaine (UA), le président rwandais Paul Kagame se retrouve sur la défensive après la proclamation de Félix Tshisekedi comme président de la RDC, un pays qui le voit avec la plus grande des suspicions. Dans la nuit de samedi à dimanche, la Cour constitutionnelle a passé outre à l'appel de l'UA à surseoir à la procla [ ... ]


ActualitéFélix Tshisekedi, héritier et acteur contesté d'une transition pacifique du pouvoir
20/01/2019
article thumbnail

L'opposant congolais Félix Tshisekedi, vainqueur de l'élection présidentielle contesté par l'autre opposant Martin Fayulu, est l'héritier politique de son père Étienne, qui avait lui-même contesté la réélection du président Joseph Kabila après sa défaite en 2011. Félix Tshisekedi, 55 ans, va prendre la succession du président sortant Joseph Kabila dans un pays qui n'a jamais connu [ ... ]


ActualitéMartin Fayulu : « La Cour constitutionnelle vient de valider de faux résultats publiés par la CENI »
20/01/2019
article thumbnail

  Point de presse de Martin Fayulu à Kinshasa, le 10/01/2019, après la publication des résultats provisoires des élections présidentielle et provinciales du 30 décembre 2018 en RDC.   Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka estime que la Cour constitutionnelle, par son arrêt rendu ce dimanche 20 janvier, vient de valider les faux résultats provisoires de la CENI sans tenir  [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1323
mod_vvisit_counterCette Semaine9999
mod_vvisit_counterCe Mois - ci27808
mod_vvisit_counterAu Total3304416

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login