Passage en force de Joseph Kabila : La Belgique reste prudente

L’ancienne puissance coloniale veut réévaluer sa relation avec la RDC les semaines et les mois à venir

Le Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, Didier Reynders, a été convoqué le jeudi 22 décembre au parlement de son pays la Belgique  pour répondre à une question orale du député fédéral, Peter Luykx  de la N-VA, sur la situation en République Démocratique du Congo .Ce, après le  maintien en place de Joseph Kabila à la tête du Congo au delà de l’expiration de son mandat.

Dans sa réponse, Didier Reynders a expliqué que son pays reste prudent et suit de prêt la situation en indiquant que la coopération au développement de l’ancienne puissance coloniale envers la RDC sera conditionnée. L’élu fédéral belge tenait en avoir le cœur net au regard de ce qui se passe en RDC où Joseph Kabila a, d’après lui, entamé un troisième mandat de puis le 19 décembre. Peter Luykx  de la N-VA n’a pas manqué de s’indigner que Kabila a multiplié plusieurs manœuvres dilatoires.

Il a tenté plusieurs manœuvres pour repousser les élections. « Dans les rues du Congo, l’opposition a fait l’objet d’une répression des services de Kabila. Les gens ont été tués ; la presse et les médias sociaux ont été muselés », a-t-il tancé.

« Le citoyen congolais est privé de ce qui constitue l’essence de la démocratie, notamment qu’une transition intervienne et que le citoyen puisse lui-même changer quelque chose. Cette occasion vient de lui être privée », a-t-il ajouté.

Face à l’inquiétude  de Peter Luykx, et Didier Reynders et son collègue Vice Premier ministre et Ministre de la Coopération, Alexandre De Croo, ont annoncé que le gouvernement belge va revoir ses relations avec la RDC et veut s’investir dans les sanctions individuelles envers ceux qui transgressent la loi dans l’ancienne colonie.

« A long terme, nous pouvons envisager une autre approche, mais les sanctions sont actuellement nécessaires. Nous y travaillons déjà. Dans le cadre de l’UE, nous avons déjà pris une décision à l’encontre de 7 personnes responsables des services de renseignement », a affirmé Didier Reynders.

Sur le plan diplomatique, le gouvernement belge a clairement dit non à un troisième mandat de Kabila. Sur le plan militaire, la mise  en œuvre d’un scénario d’évacuation de 4.000 belges du Congo est envisagée. Sur le plan financier, en revanche, le gouvernement maintient le soutien.

Il continue à aider financièrement la RDC contrairement au cas du Burundi, avec lequel la Belgique avait provisoirement suspendu la coopération au développement.  Cette position n’enchante pas  Peter Luykx trouvant l’attitude du gouvernement  belge  souffler le chaud et le froid. Pour lui, la coopération au développement devrait être assortie des conditionnalités.

Inquiétudes de Didier Reynders

Le Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes a confirmé que son pays suit de près et depuis bien longtemps, la situation au Congo. Mais cette situation est maintenant particulièrement tendue,  a –t-il dit en déplorant  les violences observées ces derniers temps  à travers le pays ayant fait un certain nombre de morts. Il a fait état des centaines d’arrestations où certaines d’entre elles ont été particulièrement violentes.

Il a fait allusion à ce qui s’est passé à Lubumbashi où, d’après lui, la MONUSCO,  a déploré la mort de 10 civils, dont 8 hommes, 1 adolescent de 17 ans et un bébé de 7 mois. Reynders. Il a déploré un climat de forte  restriction des droits et libertés qui règne, d’après lui, à travers la RDC.

Il a dit avoir  clairement protesté contre l’expulsion des journalistes belges du territoire congolais. « J’ai autrefois contacté le premier ministre de l’époque, Monsieur Matata afin de protester contre le refus de visa à quelques militaires qui devaient assurer la sécurité de notre consulat-général à Lubumbashi.

Depuis le début, j’ai déclaré que nous devons demander à l’autorité de ne pas recourir à la violence et que chaque intervention doit être proportionnelle », a reconnu Renders.

Soutien à la médiation de la CENCO

La Belgique par l’entremise de son Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, Didier Reynders, continue à apporter son soutien  aux travaux de bons offices de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO) afin de parvenir à un accord inclusif pour sortir le pays de la crise politique.

« J’ai donné mon soutien à la CENCO comme beaucoup d’autres en Europe et en dehors de l’Europe. C’est une bonne initiative de trouver un accord plus large et inclusif avec toutes les parties. C’était une demande de la Belgique et de la Commission européenne », a –t-il précisé.

Par GKM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéBruits de bottes à l’Est: des Européens disent non à l’Otan
09/01/2017
article thumbnail

lus de 4.000 soldats US et 900 wagons de matériel militaire se dirigent vers l’Europe de l’Est pour contrer une «menace russe» fantôme. De leur côté, de nombreux Européens, agacés par ces bruits de bottes, veulent vivre en paix avec la Russie et se révoltent contre cette présence un peu trop voyante de l’oncle Sam.

Oyez braves gens  ! Le premier groupe de militaires américains est [ ... ]


ActualitéPrimature : carte blanche à Tshitshi
09/01/2017
article thumbnail

On a beaucoup spéculé, au courant de la semaine dernière, autour d’une crise latente qui a failli se faire jour au sein du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, avec pour toile de fond la bataille de la Primature. Mais au sortir du dernier
week-end, le mauvais vent semble passé. Et pour qu’aucune zone d’ombre ne puisse planer, plusieurs regroupements so [ ... ]


ActualitéPour la mise en œuvre de l’Accord issu du dialogue politique inclusif : L’arrangement particulier en gestation
09/01/2017
article thumbnail

Au menu : le Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral, les 28 membres devant composer cette structure et la composition du Gouvernement d’union nationale D’après des sources proches de la Conférence épiscopale nationale du Congo, un nouveau chapitre est ouvert dans le processus de règlement définitif de la crise de légitimité qui déchire le pays depuis plu [ ... ]


ActualitéDésormais sans immunités, Kyungu wa Kumwanza devant la justice
03/01/2017
article thumbnail

Dans un document rendu public lundi 2 décembre, l’Officier du Ministère Public près la Cour d’Appel de Lubumbashi invite le député provincial et président de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo, UNAFEC, Gabriel Kyungu à se présenter à son cabinet de travail sis au palais de justice à Lubumbashi. Motif, Kyungu wa Kumwanza doit présenter ses moyens de défense dans le c [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L'Union européenne et l'administration américaine ont adopté lundi 12 décembre des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard des responsables civiles et militaires congolais occupant «des positions de responsabilité da

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2499
mod_vvisit_counterCette Semaine5132
mod_vvisit_counterCe Mois - ci40221
mod_vvisit_counterAu Total1731826

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login