Passage en force de Joseph Kabila : La Belgique reste prudente

L’ancienne puissance coloniale veut réévaluer sa relation avec la RDC les semaines et les mois à venir

Le Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, Didier Reynders, a été convoqué le jeudi 22 décembre au parlement de son pays la Belgique  pour répondre à une question orale du député fédéral, Peter Luykx  de la N-VA, sur la situation en République Démocratique du Congo .Ce, après le  maintien en place de Joseph Kabila à la tête du Congo au delà de l’expiration de son mandat.

Dans sa réponse, Didier Reynders a expliqué que son pays reste prudent et suit de prêt la situation en indiquant que la coopération au développement de l’ancienne puissance coloniale envers la RDC sera conditionnée. L’élu fédéral belge tenait en avoir le cœur net au regard de ce qui se passe en RDC où Joseph Kabila a, d’après lui, entamé un troisième mandat de puis le 19 décembre. Peter Luykx  de la N-VA n’a pas manqué de s’indigner que Kabila a multiplié plusieurs manœuvres dilatoires.

Il a tenté plusieurs manœuvres pour repousser les élections. « Dans les rues du Congo, l’opposition a fait l’objet d’une répression des services de Kabila. Les gens ont été tués ; la presse et les médias sociaux ont été muselés », a-t-il tancé.

« Le citoyen congolais est privé de ce qui constitue l’essence de la démocratie, notamment qu’une transition intervienne et que le citoyen puisse lui-même changer quelque chose. Cette occasion vient de lui être privée », a-t-il ajouté.

Face à l’inquiétude  de Peter Luykx, et Didier Reynders et son collègue Vice Premier ministre et Ministre de la Coopération, Alexandre De Croo, ont annoncé que le gouvernement belge va revoir ses relations avec la RDC et veut s’investir dans les sanctions individuelles envers ceux qui transgressent la loi dans l’ancienne colonie.

« A long terme, nous pouvons envisager une autre approche, mais les sanctions sont actuellement nécessaires. Nous y travaillons déjà. Dans le cadre de l’UE, nous avons déjà pris une décision à l’encontre de 7 personnes responsables des services de renseignement », a affirmé Didier Reynders.

Sur le plan diplomatique, le gouvernement belge a clairement dit non à un troisième mandat de Kabila. Sur le plan militaire, la mise  en œuvre d’un scénario d’évacuation de 4.000 belges du Congo est envisagée. Sur le plan financier, en revanche, le gouvernement maintient le soutien.

Il continue à aider financièrement la RDC contrairement au cas du Burundi, avec lequel la Belgique avait provisoirement suspendu la coopération au développement.  Cette position n’enchante pas  Peter Luykx trouvant l’attitude du gouvernement  belge  souffler le chaud et le froid. Pour lui, la coopération au développement devrait être assortie des conditionnalités.

Inquiétudes de Didier Reynders

Le Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes a confirmé que son pays suit de près et depuis bien longtemps, la situation au Congo. Mais cette situation est maintenant particulièrement tendue,  a –t-il dit en déplorant  les violences observées ces derniers temps  à travers le pays ayant fait un certain nombre de morts. Il a fait état des centaines d’arrestations où certaines d’entre elles ont été particulièrement violentes.

Il a fait allusion à ce qui s’est passé à Lubumbashi où, d’après lui, la MONUSCO,  a déploré la mort de 10 civils, dont 8 hommes, 1 adolescent de 17 ans et un bébé de 7 mois. Reynders. Il a déploré un climat de forte  restriction des droits et libertés qui règne, d’après lui, à travers la RDC.

Il a dit avoir  clairement protesté contre l’expulsion des journalistes belges du territoire congolais. « J’ai autrefois contacté le premier ministre de l’époque, Monsieur Matata afin de protester contre le refus de visa à quelques militaires qui devaient assurer la sécurité de notre consulat-général à Lubumbashi.

Depuis le début, j’ai déclaré que nous devons demander à l’autorité de ne pas recourir à la violence et que chaque intervention doit être proportionnelle », a reconnu Renders.

Soutien à la médiation de la CENCO

La Belgique par l’entremise de son Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, Didier Reynders, continue à apporter son soutien  aux travaux de bons offices de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO) afin de parvenir à un accord inclusif pour sortir le pays de la crise politique.

« J’ai donné mon soutien à la CENCO comme beaucoup d’autres en Europe et en dehors de l’Europe. C’est une bonne initiative de trouver un accord plus large et inclusif avec toutes les parties. C’était une demande de la Belgique et de la Commission européenne », a –t-il précisé.

Par GKM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéLes USA, «la force principale qui empêche» de créer une alliance antiterroriste?
09/10/2017
article thumbnail

Le récent appel d’Ankara à créer une alliance pour combattre le terrorisme au niveau mondial est resté sans réponse et c’est de la faute des États-Unis, d’après Mazhar Bagli, analyste politique turc interviewé par Sputnik. Les États-Unis, qui souhaitent préserver leur influence au Proche-Orient, sont les premiers à s’opposer à la mise en place d’une alliance internat [ ... ]


ActualitéMort de Kadhafi: des militants africains traînent Sarkozy devant la CPI
09/10/2017
article thumbnail

Une quinzaine d'associations africaines ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale contre Nicolas Sarkozy, accusé d'être l'un des responsables de l'assassinat du colonel Kadhafi en 2011 en Libye. Plusieurs mouvements et associations de la société civile africaine ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) à l'encontre de l'ancien Président français N [ ... ]


ActualitéSénateur russe: nous ne laisserons pas les USA «expérimenter» avec la Corée du Nord
18/09/2017
article thumbnail

La Russie, pays limitrophe de la Corée du Nord, ne peut pas tolérer une opération militaire dans ce pays, qui risquerait d'avoir des conséquences très graves non seulement pour la région, mais pour le monde entier, selon un sénateur russe. Étant donné qu'une opération militaire des États-Unis et de leurs alliés contre la Corée du Nord obligerait Pyongyang à riposter par tou [ ... ]


ActualitéRDC-Crise : l’opposant Moïse Moni Della demande des sanctions onusiennes contre Kabila
18/09/2017
article thumbnail

  Dans une correspondance adressée au Secrétaire Général des Nations-Unies vendredi 15 septembre dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD, le Président National des Conservateurs de la Nature et Démocrates, CONADE, parti membre du Rassemblement, demande des sanctions onusiennes contre le Président RD. Congolais Joseph Kabila qui selon lui, « demeure le problème dont souffre la RDC  [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L'Union européenne et l'administration américaine ont adopté lundi 12 décembre des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard des responsables civiles et militaires congolais occupant «des positions de responsabilité da

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui284
mod_vvisit_counterCette Semaine16582
mod_vvisit_counterCe Mois - ci48677
mod_vvisit_counterAu Total2432210

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login