Sanctions antirusses US: toute l'économie allemande risque d'être touchée

L'interdiction faite aux entreprises allemandes de participer aux projets de développement du réseau de gazoducs russes risque de porter un coup dur à l'économie allemande dans son ensemble, estime un économiste de l'Association des chambres de commerce et d'industrie (DIHK).

Les milieux d'affaires allemands sont préoccupés par les potentielles conséquences des nouvelles sanctions américaines visant la Russie, approuvées par le Président américain Donald Trump, lit-on ce samedi dans un article de Deutsche Welle.

«D'importants projets à garantir l'approvisionnement risquent d'être gelés si les sociétés allemandes ont l'interdiction de participer aux projets russes de développement du réseau de gazoducs», a déclaré Volker Trier, chef de la DIHK. Si c'est le cas, l'économie allemande dans son ensemble risque d'être touchée, a-t-il mis en garde lors de son entretien à dpa.

Entretemps, la DHIK se prépare à une augmentation des exportations allemandes vers la Russie, et ce, pour la première fois depuis 4 ans. Selon les évaluations de l'organisation, à l'issue de l'année en cours, l'augmentation pourrait atteindre 5%, alors qu'au cours de la période comprise entre 2013 et 2016, cet indice avait connu une chute de 40%.

Donald Trump a signé mercredi 2 août la loi introduisant de nouvelles sanctions contre l'Iran, la Russie et la Corée du Nord, tout en la qualifiant d'imparfaite. Selon lui, la loi empiète sur l'autorité du chef de l'État et les nouvelles sanctions auront des conséquences négatives pour les sociétés américaines, les amis et les alliés des États-Unis. La Maison-Blanche a diffusé un communiqué du chef de l'État évoquant la présence dans le document de «dispositions inconstitutionnelles». D'après Donald Trump, non seulement cette loi porte atteinte aux pouvoirs présidentiels exclusifs, mais elle est également en contradiction avec les décisions de la Cour suprême des États-Unis.

La loi a été également critiquée par l'UE qui est préoccupée par le fait que les sanctions permettent d'infliger des amendes aux entreprises européennes pour leur participation à des projets énergétiques communs avec la Russie, en particulier dans la mise en œuvre du projet de gazoduc Nord Stream 2, financé par le géant russe Gazprom et cinq sociétés européennes Engie (France), OMV (Autriche), Royal Dutch Shell (Grande-Bretagne et Pays-Bas), Uniper et Wintershall (Allemagne). Lire la suite sur

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéLes USA, «la force principale qui empêche» de créer une alliance antiterroriste?
09/10/2017
article thumbnail

Le récent appel d’Ankara à créer une alliance pour combattre le terrorisme au niveau mondial est resté sans réponse et c’est de la faute des États-Unis, d’après Mazhar Bagli, analyste politique turc interviewé par Sputnik. Les États-Unis, qui souhaitent préserver leur influence au Proche-Orient, sont les premiers à s’opposer à la mise en place d’une alliance internat [ ... ]


ActualitéMort de Kadhafi: des militants africains traînent Sarkozy devant la CPI
09/10/2017
article thumbnail

Une quinzaine d'associations africaines ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale contre Nicolas Sarkozy, accusé d'être l'un des responsables de l'assassinat du colonel Kadhafi en 2011 en Libye. Plusieurs mouvements et associations de la société civile africaine ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) à l'encontre de l'ancien Président français N [ ... ]


ActualitéSénateur russe: nous ne laisserons pas les USA «expérimenter» avec la Corée du Nord
18/09/2017
article thumbnail

La Russie, pays limitrophe de la Corée du Nord, ne peut pas tolérer une opération militaire dans ce pays, qui risquerait d'avoir des conséquences très graves non seulement pour la région, mais pour le monde entier, selon un sénateur russe. Étant donné qu'une opération militaire des États-Unis et de leurs alliés contre la Corée du Nord obligerait Pyongyang à riposter par tou [ ... ]


ActualitéRDC-Crise : l’opposant Moïse Moni Della demande des sanctions onusiennes contre Kabila
18/09/2017
article thumbnail

  Dans une correspondance adressée au Secrétaire Général des Nations-Unies vendredi 15 septembre dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD, le Président National des Conservateurs de la Nature et Démocrates, CONADE, parti membre du Rassemblement, demande des sanctions onusiennes contre le Président RD. Congolais Joseph Kabila qui selon lui, « demeure le problème dont souffre la RDC  [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L'Union européenne et l'administration américaine ont adopté lundi 12 décembre des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard des responsables civiles et militaires congolais occupant «des positions de responsabilité da

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2108
mod_vvisit_counterCette Semaine13541
mod_vvisit_counterCe Mois - ci47881
mod_vvisit_counterAu Total2431414

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login