Les USA, «la force principale qui empêche» de créer une alliance antiterroriste?

Le récent appel d’Ankara à créer une alliance pour combattre le terrorisme au niveau mondial est resté sans réponse et c’est de la faute des États-Unis, d’après Mazhar Bagli, analyste politique turc interviewé par Sputnik.

Les États-Unis, qui souhaitent préserver leur influence au Proche-Orient, sont les premiers à s’opposer à la mise en place d’une alliance internationale de lutte contre le terrorisme, a déclaré lundi à Sputnik Mazhar Bagli, analyste politique et recteur à l’'université Hadji Bektaş Veli de Nevşehir, en Turquie centrale.

«Malheureusement, l’appel adressé par la Turquie aux acteurs internationaux principaux n’a pas entraîné la création d’une alliance diplomatique [antiterroriste, ndlr]. Les États-Unis sont la force principale qui empêche de créer une telle alliance», a indiqué M.Bagli.

Selon lui, Washington affirme qu’il considère la Turquie comme un allié, mais apporte une assistance au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)«pour préserver sa position dans la région».

Cette politique américaine explique la déclaration faite dimanche par le Président turc Recep Tayyip Erdogan qui a fustigé les pays occidentaux qui, selon lui, apportent un soutien aux terroristes.

D’après M.Bagli, lorsqu’il s’agit d’une assistance apportée aux terroristes, on pense d’abord à la création de l’infrastructure permettant aux organisations terroristes de promouvoir leurs idées et de recruter de nouveaux membres.

«Mais le soutien du terrorisme peut aussi prendre d’autres formes et aller jusqu’à l’octroi d’aide militaire par certains acteurs internationaux. Ces derniers temps, on en parle ouvertement», a rappelé l’analyste politique turc.

Le pays qui aide un groupe utilisant des méthodes violentes ou terroristes peut élargir son assistance à d’autres groupes terroristes à l’avenir. Pour Ankara, la violence et le terrorisme ne doivent pas corrompre la politique internationale.

«Il est inadmissible de faire des différences entre les organisations terroristes. Les acteurs internationaux qui soutiennent les terroristes du PKK le justifiant par la lutte contre Daech ne font que renforcer le monstre du terrorisme», a conclu M.Bagli.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéCampagne électorale/incidents à Kindu : « La peur a changé de camp » (Martin Fayulu)
10/12/2018
article thumbnail

Kindu risque d’être un rendez-vous manqué pour le candidat président de la coalition Lamuka. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une descente dans le chef- lieu de la province du Maniema dans le cadre de la campagne électorale, Martin Fayulu et les siens seront contraints de passer la nuit à Kisangani à cause des incidents qui y sont survenus. Selon l’association congolaise pou [ ... ]


ActualitéProbable candidature de Kabila en 2023 : » J’ai l’impression que Kabila ne connaît pas bien la constitution », réplique Fayulu
10/12/2018
article thumbnail

Désormais, c’est du coup pour coup dans la sphère politique congolaise. Quelques minutes après avoir affirmé devant la presse étrangère qu’il n’exclut pas la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023, Joseph Kabila a été tout de suite contredit par Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka en tournée électorale à l’Est en RDC. Pour le candidat Lamuka [ ... ]


ActualitéL’Union européenne prolonge d’un an les sanctions contre les autorités congolaises dont E. Ramazani
10/12/2018
article thumbnail

L’Union européenne vient, dans un communiqué diffusé ce lundi 10 décembre, de prolonger pour une année les sanctions contre 14 autorités congolaises dont notamment Emmanuel Ramazani Shadary et Lambert Mende. Il s’agit du gel des avoirs et de restriction de visas dans l’espace Schengen. Ces sanctions avaient été prises en décembre 2016 et en mai 2017 pour entrave au processus él [ ... ]


ActualitéPrésidentielle : le président Kabila n’exclut pas de se représenter en 2023
10/12/2018
article thumbnail

Au Palais de la nation, devant quelques médias internationaux ce dimanche 09 décembre 2018, le président Joseph Kabila -empêché par la constitution de briguer un 3è mandat-, n’a pas exclu la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023. Pour le chef de l’État, s’exprimant sur son avenir politique ,  »dans la vie il ne faut rien exclure tant qu’on est en vie, en [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui285
mod_vvisit_counterCette Semaine7311
mod_vvisit_counterCe Mois - ci16871
mod_vvisit_counterAu Total3218086

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login