Des bombardiers nucléaires russes et US dépêchés vers la Corée du Nord

La Russie et les États-Unis ont dépêché leurs bombardiers porteurs d’armes nucléaires aux frontières de la Corée du Nord sur fond de tensions provoquées par l’échange de menaces d’une attaque nucléaire entre Washington et Pyongyang, d’après le journal The Sun.

Un bombardier furtif américain Northrop B-2 Spirit capable de porter jusqu’à 31.500 kg de bombes dont des armes nucléaires, a décollé le weekend dernier de la base aérienne de Whiteman, dans le Missouri, pour une mission de longue durée dans la région Asie-Pacifique, a annoncé le journal britannique The Sun.

La Russie a elle-aussi envoyé des bombardiers stratégiques dans cette région, dans le cadre d’exercices de routine organisés le 30 octobre, d’après le ministère russe de la Défense.

Des chasseurs F-18 américains et des F-15F-4 et F-2A japonais ont escorté deux bombardiers lourds russes Tupolev Tu-95MS sur certains secteurs de leur vol alors qu’ils survolaient les eaux internationales de la mer du Japon et de la partie occidentale du Pacifique.

Selon The Sun, la menace d’une guerre nucléaire impliquant la Corée du Nord ne cesse de s’accroître, si des bombardiers stratégiques de deux grandes puissances comme la Russie et les États-Unis s’approchent presque simultanément des frontières nord-coréennes.

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a déclaré samedi à Séoul que les États-Unis n’accepteraient jamais la Corée du Nord comme une puissance nucléaire. Il a accusé le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de développer des programmes balistique et nucléaire «illégaux et inutiles».

Le chef du Pentagone a promis de riposter massivement à l’emploi d’armes nucléaires par Pyongyang qui n’arrête pas de proférer des menaces.

Selon The Sun, cette nouvelle s’est répandue peu avant les informations sur l’effondrement début septembre d’un tunnel sur le polygone nord-coréen d’essais nucléaires souterrains. Les médias ont précisé que l’effondrement, qui aurait fait 200 morts, se serait produit quelques jours après le sixième depuis 2006, et dernier en date, test nucléaire effectué par Pyongyang le 3 septembre. Les informations sur ce drame ont provoqué des craintes sur le danger d’une fuite radioactive sur le polygone.

La Corée du Nord affirme avoir besoin d’armes nucléaires pour contrecarrer les tentatives des États-Unis d’étouffer son économie et de renverser le pouvoir en place.

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a, pour sa part, qualifié la Corée du Nord de «menace globale». Pendant son séjour au Japon, «devenu une cible de provocations de Pyongyang», M.Stoltenberg a dit soutenir le durcissement des sanctions contre la Corée du Nord. Le secrétaire général de l’Otan se trouve actuellement à Tokyo où il doit rencontrer le Premier ministre Shinzo Abe, le ministre nippon de la Défense Itsunori Onodera et d’autres responsables du pays, a noté The Sun.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéMarche et répression: "la CENCO recommande au peuple de ne pas céder à la peur
28/02/2018
article thumbnail

Les marches organisées par le Comité Laïc de Coordination, CLC, ont été émaillées par plusieurs décès à cause de la brutalité de la répression policière. Malgré ces morts et les blessés, les évêques appellent la population à ne pas céder à la peur mais plutôt à persévérer sans relâchement.   ‘’ La CENCO félicite tous les compatriotes qui se sont mobilisés pacif [ ... ]


ActualitéSesanga et AR impatients d'aller aux élections en décembre 2018 mais sans la machine à voter
28/02/2018
article thumbnail

  Mardi 27 février, une délégation de l’Alternance pour la République, AR, plateforme du Rassemblement et qui soutient la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle, a été reçue par le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI.
Les échanges entre les deux parties ont portés sur le processus électoral en cours en RDC.
Devant la presse, Delly Sesang [ ... ]


ActualitéLe Botswana avait appelé ouvertement au départ du président Kabila
28/02/2018
article thumbnail

Le Botswana avait appelé ouvertement au départ du président Kabila et avait critiqué ouvertement la RDC à propos de sa situation politique caractérisée par le blocage du processus politique et la violation des droits de l’homme, le gouvernement a réagi le mardi 27 février par la bouche de son Vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères. Dans son communiqué, Leonard  [ ... ]


ActualitéD.Sesanga : « Est-ce que J. Kabila s’est-il lui-même transformé de rebelle en homme d’État garant du bon fonctionnement des institutions ? »
29/01/2018
article thumbnail

Devant la presse dimanche 28 janvier à Kinshasa, le Coordonnateur de l’Alternance pour la République, AR, plateforme membre du Rassemblement, a tenu à recadrer les propos de Joseph Kabila lors de sa conférence de presse vendredi au Palais de la Nation. Au sujet des regrets exprimés par Joseph Kabila de n’avoir pas réussi à transformer l’homme congolais, Delly Sesanga explique que «  [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui436
mod_vvisit_counterCette Semaine4726
mod_vvisit_counterCe Mois - ci43700
mod_vvisit_counterAu Total2843127

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login