Liberté de la presse : le CSAC cloue le bec du journaliste Daniel Safu

 

60 jours sans parole. Pas de télé, ni de radio pour le journaliste d’investigation, Daniel Safu. Une lourde sanction prise mardi 31 octobre par l’Assemblée plénière du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication,CSAC, contre le journaliste Daniel Safu reconnu  proche de l’Opposition radicale et signataire à Paris en France, du « Manifeste Citoyen » exigeant le départ du président Kabila dont le deuxième et dernier mandat est arrivé à échéance fin décembre 2016.
L’organe de régulation évoque les dérapages du patron du journal « Points Saillants Plus ». A la base, une plainte de la questeure de l’Assemblée nationale, Élysée Minembwe.
Après examen minutieux du dossier lors la 68 ème session extraordinaire de l’Assemblée plénière du CSAC, Il a été constaté des imputations dommageables. D’où, l’embargo de 60 jours décrété contre Daniel Safu, l’une de grandes gueules de la presse congolaise.
« Il ne peut plus passer dans aucune chaîne de télévision ou station de radio opérant en RDC ».
Très dur pour Safu habitué à critiquer vertement le glissement du régime Kabila. Ses proches parlent « d’une décision politique pour taire la voix des sans voix ».
A cette occasion, le CSAC a rappelé aux professionnels de médias que si dans un contexte démocratique, l’exercice de la liberté d’expression et de presse est garantie par la Constitution et les lois de la République, il est indispensable que les journalistes fassent preuve de responsabilité dans la pratique de leur profession.
Même si « l’exercice de la liberté de presse permet aux professionnels de médias de critiquer la gestion des affaires publiques par les gouvernants, dans le sens de la préservation de l’intérêt général », il est hors de question pour le leadership de l’autorité de régulation, d’accepter des accusations sans preuve ou des informations non sourcées dans le but de nuire aux autres.
Cette suspension tombe au moment où l’Ong Journaliste en Danger a publié jeudi un rapport accablant contre certains ténors du régime considérés comme de grands prédateurs la liberté de presse.

Alphonse Muderhwa



 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéCampagne électorale/incidents à Kindu : « La peur a changé de camp » (Martin Fayulu)
10/12/2018
article thumbnail

Kindu risque d’être un rendez-vous manqué pour le candidat président de la coalition Lamuka. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une descente dans le chef- lieu de la province du Maniema dans le cadre de la campagne électorale, Martin Fayulu et les siens seront contraints de passer la nuit à Kisangani à cause des incidents qui y sont survenus. Selon l’association congolaise pou [ ... ]


ActualitéProbable candidature de Kabila en 2023 : » J’ai l’impression que Kabila ne connaît pas bien la constitution », réplique Fayulu
10/12/2018
article thumbnail

Désormais, c’est du coup pour coup dans la sphère politique congolaise. Quelques minutes après avoir affirmé devant la presse étrangère qu’il n’exclut pas la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023, Joseph Kabila a été tout de suite contredit par Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka en tournée électorale à l’Est en RDC. Pour le candidat Lamuka [ ... ]


ActualitéL’Union européenne prolonge d’un an les sanctions contre les autorités congolaises dont E. Ramazani
10/12/2018
article thumbnail

L’Union européenne vient, dans un communiqué diffusé ce lundi 10 décembre, de prolonger pour une année les sanctions contre 14 autorités congolaises dont notamment Emmanuel Ramazani Shadary et Lambert Mende. Il s’agit du gel des avoirs et de restriction de visas dans l’espace Schengen. Ces sanctions avaient été prises en décembre 2016 et en mai 2017 pour entrave au processus él [ ... ]


ActualitéPrésidentielle : le président Kabila n’exclut pas de se représenter en 2023
10/12/2018
article thumbnail

Au Palais de la nation, devant quelques médias internationaux ce dimanche 09 décembre 2018, le président Joseph Kabila -empêché par la constitution de briguer un 3è mandat-, n’a pas exclu la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023. Pour le chef de l’État, s’exprimant sur son avenir politique ,  »dans la vie il ne faut rien exclure tant qu’on est en vie, en [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui264
mod_vvisit_counterCette Semaine7290
mod_vvisit_counterCe Mois - ci16850
mod_vvisit_counterAu Total3218065

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login