Téhéran: les USA, Israël et l'Arabie saoudite derrière les manifestations

Les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite sont derrière les manifestations en Iran, selon le procureur général iranien qui a dénoncé un complot impliquant des agents secrets américains et israéliens et financés par les Saoudiens.

Un complot entre les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite est à l'origine des manifestations en Iran, a déclaré jeudi le procureur général iranien Mohammad Jafar Montazeri cité par l'agence IRNA.

«Un groupe spécial réunissant les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite a été mis en place pour provoquer des désordres en Iran. Michael D'Andrea et un officier liés au service de renseignement extérieur israélien Mossad ont été placés en tête du groupe. Tous les frais ont été couverts par l'Arabie saoudite», a indiqué le procureur.

Surnommé le «Prince sombre» et l'«Ayatollah Mike» lorsqu'il supervisait en tant qu'agent de la CIA la chasse d'Oussama ben Laden et la campagne américaine de frappes par drones, M.D'Andrea a été nommé en juin dernier chef du nouveau centre de renseignement sur l'Iran au sein de la CIA.

D'après M.Montazeri, la collecte d'informations pour la Doctrine a pris plusieurs années. Le groupe radical iranien Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), ainsi que des monarchistes, des nationalistes et plusieurs groupes communistes ont aussi participé à l'élaboration du plan.

Deux unités opérationnelles ont été mises en place dans la ville irakienne d'Erbil et en Afghanistan pour engager des membres des terroristes de Daech dans les manifestations en Iran, affirme le procureur.

Des manifestations se déroulent depuis le 28 décembre dans plusieurs villes iraniennes, dont certaines ont dégénéré et fait des victimes, y compris parmi les représentants des forces de l'ordre.
Commentant dimanche la situation dans le pays, le Président iranien Hassan Rohani a souligné que manifester était un droit constitutionnel du peuple, mais a mis en garde contre les violences. Lundi, il a en outre indiqué que les manifestations étaient aussi bien provoquées de l'extérieur que par des problèmes internes.

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Diaspora Congo Actualité

ActualitéCampagne électorale/incidents à Kindu : « La peur a changé de camp » (Martin Fayulu)
10/12/2018
article thumbnail

Kindu risque d’être un rendez-vous manqué pour le candidat président de la coalition Lamuka. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une descente dans le chef- lieu de la province du Maniema dans le cadre de la campagne électorale, Martin Fayulu et les siens seront contraints de passer la nuit à Kisangani à cause des incidents qui y sont survenus. Selon l’association congolaise pou [ ... ]


ActualitéProbable candidature de Kabila en 2023 : » J’ai l’impression que Kabila ne connaît pas bien la constitution », réplique Fayulu
10/12/2018
article thumbnail

Désormais, c’est du coup pour coup dans la sphère politique congolaise. Quelques minutes après avoir affirmé devant la presse étrangère qu’il n’exclut pas la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023, Joseph Kabila a été tout de suite contredit par Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka en tournée électorale à l’Est en RDC. Pour le candidat Lamuka [ ... ]


ActualitéL’Union européenne prolonge d’un an les sanctions contre les autorités congolaises dont E. Ramazani
10/12/2018
article thumbnail

L’Union européenne vient, dans un communiqué diffusé ce lundi 10 décembre, de prolonger pour une année les sanctions contre 14 autorités congolaises dont notamment Emmanuel Ramazani Shadary et Lambert Mende. Il s’agit du gel des avoirs et de restriction de visas dans l’espace Schengen. Ces sanctions avaient été prises en décembre 2016 et en mai 2017 pour entrave au processus él [ ... ]


ActualitéPrésidentielle : le président Kabila n’exclut pas de se représenter en 2023
10/12/2018
article thumbnail

Au Palais de la nation, devant quelques médias internationaux ce dimanche 09 décembre 2018, le président Joseph Kabila -empêché par la constitution de briguer un 3è mandat-, n’a pas exclu la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023. Pour le chef de l’État, s’exprimant sur son avenir politique ,  »dans la vie il ne faut rien exclure tant qu’on est en vie, en [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui292
mod_vvisit_counterCette Semaine7318
mod_vvisit_counterCe Mois - ci16878
mod_vvisit_counterAu Total3218093

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login