Le Botswana avait appelé ouvertement au départ du président Kabila

Le Botswana avait appelé ouvertement au départ du président Kabila et avait critiqué ouvertement la RDC à propos de sa situation politique caractérisée par le blocage du processus politique et la violation des droits de l’homme, le gouvernement a réagi le mardi 27 février par la bouche de son Vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères.

Dans son communiqué, Leonard She Okitundu s’est dit « consterné » d’avoir lu sur les réseaux sociaux un communiqué de presse du gouvernement Botswanais dont le contenu fustige de manière autoritaire les autorités du pays, son processus politique et électoral, sa situation sécuritaire et humanitaire. Sur le fond, le ministre des affaires étrangères congolais n’a rien trouvé d’autres à opposer au président Botswanais que les conclusions du sommet des chefs d’État de la SADC du 20 août. Mais c’est sur la forme que Okitundu s’en prend au Botswana. Pour le ministre, il ne fallait pas le dire à haute voix.

Le président Botswanais aurait dû formuler ses critiques par voie diplomatique et non le faire publiquement, estime She Okitundu. Le vice-premier ministre dit condamner cette façon de faire. Trop tard, le mal est fait. Le Botswana, pays démocratique et siège de la SADC, se moque éperdument des protestations de Kinshasa. Car il n’entretient pas des relations de copinage avec Kinshasa comme le Zimbabwe et l’Afrique du Sud de Zuma. Pour rappel, le Botswana avait exhorter lundi passé la communauté internationale à accentuer la pression sur le pouvoir de Kinshasa afin de l’emmener à renoncer au pouvoir et à ouvrir la voie d’un nouveau régime politique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéUne frégate russe équipée de missiles Kalibr arrive dans le port de La Havane
25/06/2019
article thumbnail

Un détachement de bâtiments de la flotte du Nord russe est entré dans le port de La Havane. Il est dirigé par la frégate Amiral Gorchkov qui doit accueillir à bord l’ambassadeur de Russie à Cuba et des représentants du commandement des Forces armées cubaines. Le groupe naval de la flotte du Nord russe, conduit par la frégate Amiral Gorchkov, est entré lundi 24 juin à La Hav [ ... ]


ActualitéVoici les 7 péchés capitaux de la Cour Constitutionnelle dans le règlement du contentieux électoral selon Me Papis Tshimpangila
25/06/2019
article thumbnail

L’invalidation des députés nationaux essentiellement de l’opposition par la Cour constitutionnelle, lors de l’examen de la procédure du contentieux des résultats, a fait couler beaucoup d’encre. Selon Maître Papis Tshimpangila, ces arrêts de la Cour Constitutionnelle sont de nature à troubler la paix et la cohésion  sociale. Avocat conseil de feu Étienne Tshisekedi, cadre d [ ... ]


ActualitéLe MLC accuse la Police et les inciviques instrumentalisés d'être à la base des incidents survenus lors du retour de Bemba
25/06/2019
article thumbnail

Dans un communiqué daté du 24 juin dernier, le Mouvement de Libération du Congo, "MLC", regrette les incidents survenus lors du retour de son président Jean-Pierre Bemba dimanche dernier à Kinshasa. "Le MLC regrette les incidents malheureux survenus lors de cet important événement, incidents provoqués par quelques éléments de la police et des inciviques instrumentalisés, infiltrés [ ... ]


ActualitéLa CENCO demande au chef de l'État de redorer le blason de la Cour Constitutionnelle "de façon que le peuple ait confiance en la justice"
25/06/2019
article thumbnail

Les évêques catholiques membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, "CENCO", ont recommandé ce lundi 24 juin 2019 au chef de l'État, de soigner l'image de la justice congolaise. Message adressé au président de la République à l'issue de la 56ème Assemblée Plénière des Évêques Catholiques membres de la CENCO. "À son Excellence monsieur le président de la Républi [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1094
mod_vvisit_counterCette Semaine16152
mod_vvisit_counterCe Mois - ci44148
mod_vvisit_counterAu Total3566104

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login