Candidature unique de l’oppositon : « le temps est venu pour discuter des modalités concrètes », D. Sessanga


En marge de l’ouverture du 3è Congrès du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Delly Sessanga s’est réjoui de retouver des similitudes entre le message relayé par la plateforme Ensemble et celui du parti de Jean Pierre Bemba Gombo.

» L’ouverture sur l’unité de l’opposition, le diagnostic qui est accablant et que nous avons également fait au niveau d’Ensemble, et surtout insister sur le fait que nous avons formulé les solutions par rapport à ce diagnostic et qu’il faut aujourd’hui matérialiser cette unité pour aller aux élections de manière victoirieuse », explique le Secrétaire général d’Ensemble.

Pour Sessanga, l’heure est venue d’entamer la phase concrète de cette unité de l’opposition et cela passe par la désignation d’une candidature commune de l’opposition à la prochaine présidentielle.

« Moïse Katumbi a appelé depuis longtemps à cette unité de l’opposition, d’autres acteurs l’ont fait, le MLC se joint à cet appel. Je pense qu’il est venu probablement le temps où les acteurs politiques devront se mettre autour d’une table pour discuter des modalités pour concrétiser cette candidature commune », affirme le président national de l’Envol (son parti politique).

Ancien collaborateur de Jean Pierre Bemba, dont il fut directeur de cabinet entre 2003 et 2006 lorsque le président du MLC était vice-président de la République, Sessanga salue l’acquittement du chairman qui pour lui signifie que la justice a enfin était rendue.

« Nous avons toujours considéré en ce qui me concerne que la condamnation de Jean Pierre, son emprissonnement étaient une mesure politique injuste et le fait qu’il soit acquitté aujourd’hui c’est que le retour de la justice qui a pris beaucoup d’années. 10 ans c’est trop long », déclare celui qui est également président de la plateforme Alternance pour la Republique.

Je pense qu’aujourd’hui en homme libre, Jean Pierre Bemba a sa contribution à apporter à la reconstruction de la démocratie pour laquelle nous nous sommes battus pour ce pays, a-t-il conclu.

Pour rappel, Moïse Katumbi (Ensemble), Félix Tshisekedi (UDPS), Martin Fayulu (ECIDE) ont formellement étaient désignés candidats à la présidentielle de décembre 2018.
Vital Kamerhe, Adolphe Muzito et Jean Pierre Bemba attendent d’être investis formellement par leurs partis respectifs.

Pendant ce temps, la majorité a créée une méga plateforme politique et électorale pour soutenir une candidature unique à la présidentielle.

La présidentielle est un scrutin majoritaire à 1 tour.
Attention donc à l’éparpillement des voix, disent des observateurs.

Élysée Odia

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Diaspora Congo Actualité

ActualitéCampagne électorale/incidents à Kindu : « La peur a changé de camp » (Martin Fayulu)
10/12/2018
article thumbnail

Kindu risque d’être un rendez-vous manqué pour le candidat président de la coalition Lamuka. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une descente dans le chef- lieu de la province du Maniema dans le cadre de la campagne électorale, Martin Fayulu et les siens seront contraints de passer la nuit à Kisangani à cause des incidents qui y sont survenus. Selon l’association congolaise pou [ ... ]


ActualitéProbable candidature de Kabila en 2023 : » J’ai l’impression que Kabila ne connaît pas bien la constitution », réplique Fayulu
10/12/2018
article thumbnail

Désormais, c’est du coup pour coup dans la sphère politique congolaise. Quelques minutes après avoir affirmé devant la presse étrangère qu’il n’exclut pas la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023, Joseph Kabila a été tout de suite contredit par Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka en tournée électorale à l’Est en RDC. Pour le candidat Lamuka [ ... ]


ActualitéL’Union européenne prolonge d’un an les sanctions contre les autorités congolaises dont E. Ramazani
10/12/2018
article thumbnail

L’Union européenne vient, dans un communiqué diffusé ce lundi 10 décembre, de prolonger pour une année les sanctions contre 14 autorités congolaises dont notamment Emmanuel Ramazani Shadary et Lambert Mende. Il s’agit du gel des avoirs et de restriction de visas dans l’espace Schengen. Ces sanctions avaient été prises en décembre 2016 et en mai 2017 pour entrave au processus él [ ... ]


ActualitéPrésidentielle : le président Kabila n’exclut pas de se représenter en 2023
10/12/2018
article thumbnail

Au Palais de la nation, devant quelques médias internationaux ce dimanche 09 décembre 2018, le président Joseph Kabila -empêché par la constitution de briguer un 3è mandat-, n’a pas exclu la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2023. Pour le chef de l’État, s’exprimant sur son avenir politique ,  »dans la vie il ne faut rien exclure tant qu’on est en vie, en [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui248
mod_vvisit_counterCette Semaine7274
mod_vvisit_counterCe Mois - ci16834
mod_vvisit_counterAu Total3218049

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login