Un Franco-Marocain condamné pour terrorisme perd sa nationalité française

 

Le Conseil d’État a déchu de sa nationalité française un Franco-Marocain de 36 ans, condamné dans une affaire de terrorisme en 2014, relate le Journal officiel. L’homme devrait être expulsé du pays.

Le Franco-Marocain Mohamed el-Hafiani, 36 ans, a été déchu fin mai de sa nationalitéfrançaise pour avoir voulu partir faire le djihad, a annoncé le Journal officiel.

«Par décret en date du 27 mai 2019, sur l’avis conforme du Conseil d’État, est déchu de la nationalité française: Mohamed, Al Mesbah El-Hafiani né le 30 mai 1983 à Ait Yarour, Béni Oulichek, Ben Tieb (Maroc)», lit-on dans le communiqué.

Le 7 mai, le Conseil d'État avait émis un avis conforme à cette déchéance, qui s'applique uniquement aux binationaux. Mohamed el-Hafiani devrait être expulsé de l'Hexagone après sa convocation par la commission d'expulsion, qui donne un avis consultatif ne liant pas le ministère de l'Intérieur, précise Le Point.

En 2014, M.el-Hafiani avait été condamné à cinq ans de prison à Paris pour «association de malfaiteurs en vue de commettre un acte terroriste» après avoir tenté de rejoindre des djihadistes en Afghanistan. Les autorités pakistanaises avaient arrêté le Franco-Marocain en 2012, avant de l’extrader vers la France quelques mois plus tard. Au moment de son arrestation, M.el-Hafiani se trouvait en compagnie de deux autres Français et d’un cadre français d'Al-Qaïda*. L’un de ses compagnons, Naamen Meziche, un Franco-Algérien, avait été condamné en 2018 à 14 ans de prison pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

La déchéance de la nationalité française n’est possible que dans certains cas très précis, notamment avoir été condamné pour trahison ou pour terrorisme, ce qui est le cas du Marocain Mohamed el-Hafiani. La déchéance n'est encourue que si les faits reprochés se sont produits dans un délai de quinze ans après l'acquisition de la nationalité.

 

Après les attentats de novembre 2015 à Paris, le Président Hollande avait souhaité l’extension de la déchéance de nationalité. Après plusieurs mois de discussions, M.Hollande avait finalement renoncé à cette révision constitutionnelle.

Selon le ministère français de l’Intérieur, seules 13 déchéances de nationalité ont été prononcées pour terrorisme entre 1996 et 2016, dont cinq en 2015.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéUn mail lié au transfert de Griezmann pourrait coûter très cher au FC Barcelone
05/08/2019
article thumbnail

L’Atlético de Madrid a eu accès à un mail envoyé par l’avocat d’Antoine Griezmann, Sevan Karian, à l’international français, à sa sœur et à son père, datant du mois de mars, époque à laquelle sa clause libératoire valait encore 200 millions d’euros et non pas 120 millions, comme ceux payés par le club catalan, selon El Mundo. Le directeur général de l'Atlético d [ ... ]


ActualitéTueries à Beni : Une nouvelle attaque fait 3 morts à Selemani-Mutchonge
05/08/2019
article thumbnail

Trois personnes ont été abattues la nuit du dimanche à ce lundi 05 août dans la localité de Eringeti au groupement de Bambuba Kisiki dans le secteur de Beni-Mbau, en territoire de Beni au Nord-Kivu. Il s'agit de deux femmes et un homme qui ont été exécutés par des hommes porteurs d'armes à feu au quartier Selemani précisément à Mutchonge. Baraka Bin Mwaka Bienfait membre de la s [ ... ]


ActualitéFayulu : "Étienne Tshisekedi avait dit le peuple d'abord mais aujourd'hui c'est devenu l'argent d'abord"
05/08/2019
article thumbnail

Martin Fayulu Madidi a, au cours de son meeting de ce dimanche 4 août 2019, déclaré que ceux qui sont dans les institutions ne sont pas ceux qui ont été élus par le peuple congolais. En outre, le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, "ECIDE", a dénoncé la corruption qui règne actuellement en République Démocratique du Congo. "Étienne  [ ... ]


ActualitéRDC : "Si le FCC prend le ministère de la justice, il faut oublier la lutte contre la corruption", (JC Katende)
03/08/2019
article thumbnail

Le président de l'Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme, "ASADHO", a montré quelques inquiétudes ce vendredi 2 août 2019 quant à la répartition de certains ministères entre le Front Commun pour le Congo, "FCC", et le Cap pour le Changement, "CACH". Selon Jean-Claude Katende, donner le ministère de la Justice au FCC risquerait de nuire à la lutte contre la corruption [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui619
mod_vvisit_counterCette Semaine619
mod_vvisit_counterCe Mois - ci27012
mod_vvisit_counterAu Total3609252

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login