Voici les 7 péchés capitaux de la Cour Constitutionnelle dans le règlement du contentieux électoral selon Me Papis Tshimpangila

Udps

L’invalidation des députés nationaux essentiellement de l’opposition par la Cour constitutionnelle, lors de l’examen de la procédure du contentieux des résultats, a fait couler beaucoup d’encre.

Selon Maître Papis Tshimpangila, ces arrêts de la Cour Constitutionnelle sont de nature à troubler la paix et la cohésion  sociale.

Avocat conseil de feu Étienne Tshisekedi, cadre de l’UDPS et expert du Think Thank International Congolobbying,   ce cadre du parti présidentiel décortique les heurts de la procédure devant la Cour et propose des réponses idoines qui nécessitent des réformes profondes tributaires d’une volonté politique qui ne peut être impulsée que le chef de l’Etat.

1. Problématique des délais

En vertu de l’article 74 de la loi électorale, le délai d’examen du contentieux des résultats est de 2 mois à dater de sa saisine et l’article 73 précise que sa saisine doit se faire dans les 8 jours à dater de l’annonce des résultats par la CENI. Donc, un délai maximum de 2 mois et 8 jours pour connaître les résultats définitifs.

Deux observations s’imposent :

-    Il s’agit d’un délai d’ordre (non assorti d’un grief. Par conséquent, la Cour peut dépasser ce délai sans sanction contrairement à ceux qui estiment qu’il s’agit d’un déni de justice.

-    Ce délai est de nature à créer un problème de sécurité juridique, d’équité et des droits acquis.
A cet effet, il convient de relever qu’en vertu de l’article 114 de la constitution, l’assemblée nationale se réunit de plein droit 15 jours après l’annonce des résultats par la CENI pour l'installation du bureau provisoire, validation des pouvoirs…..

On se retrouve avec des députés validés avant la fin du contentieux électoral d’autant plus que le constituant ne précise pas que cette validation est provisoire. Ce qui pose nécessairement un problème des droits acquis. Qu’à supposer que tout le bureau définitif soit invalidé?

Solution : La validation des mandats devrait se faire après que la cour constitutionnelle ait vidé sa saisine 

2. Nomination des conseillers référendaires

Il est impératif que la cour se dote d’un corps de conseillers référendaires conformément à l’article 20 de loi organique portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle pour apporter une expertise technique dans le traitement des certains aspects du contentieux et surtout de permettre la célérité dans la prise des décisions.

3. Absence du double degré de juridiction

Il convient de constater que la problématique posée par l’absence du double degré de juridiction étant donné que les arrêts de la cour ne sont susceptibles d’aucun recours (art 168 de la constitution).

Force est de constater que la Cour essaye par un mécanisme de contournement contra legem d’apporter une réponse en convoquant une audience en interprétation des erreurs matérielles en vue d’une accalmie sociale suite aux contestations des ces décisions.

Solution : Extirper le contentieux des résultats des législatives à la Cour Constitutionnelle pour le confier à la Cour d’appel de chaque circonscription électorale permettant un deuxième examen par le Conseil d’Etat, instance d’appel (Mutatis Mutandis avec le contentieux des résultats des élections provinciales)

4. Respect du principe du contradictoire

L’article 54 du règlement de procédure de la cour précise que dans le cadre du contentieux électoral, la cour procède à tous les devoirs d’instructions nécessités par l’enquête.

Il ressort de cette disposition que la Cour aurait dû convoquer les députés invalidés, les entendre pour qu’ils fassent valoir leurs arguments, auditionner les témoins et même les observateurs pour comparer les résultats projetés avec ceux transmis par la CENI  en vue de respecter le principe du contradictoire.

Solution : Réforme de la procédure pour la rendre plus explicite.

5. La communication ou la consultation du dossier administratif

Toutes les parties doivent être en mesure de consulter le dossier administratif de la CENI, à savoir l’intégralité des PV originaux de chaque bureau de vote, les résultats bureau par bureau, ce qui permettra à chaque partie d’examiner la compilation des résultats.

Ceci constitue une violation d’égalité des armes et de bonne administration de la justice

Solution : Réforme de la procédure

6. Impartialité et l’intégrité des juges

Que ça soit les sanctions disciplinaires découlant de l’ordonnance n°16/070 du 22 août 2016 portant dispositions relatives au statut particulier des membres de la Cour ou les  dispositions découlant du Code judiciaire, ne sont pas de nature à réparer les griefs causés aux députés invalidés.

Il faudra trouver un mécanisme simplifié de révision des arrêts de la Cour pris en matière électorale lorsque le juge s’est rendu coupable des faits de corruption ou d’une faute grave dans l’intrusion du dossier.

Solution : Procédure spécifique pour récuser et sanctionner les juges électoraux qui se sont rendus coupables des faits de corruption graves.

7. Le renouvellement des juges

La loi organique précise que le mandat de la cour est de neuf ans et qu’il est renouvelé par le tiers tous les trois ans .

Dans le cas d’espèce, lors des élections de 2023, la Cour ne sera renouvelée que de trois de ses membres de telle sorte que l’ossature actuelle (6 membres) restera. Le lien de confiance entre le peuple et la Cour étant rompu, il y a un risque réel du discrédit des prochaines élections étant donné que les mêmes causes risqueront de produire les même effets.

Solution : Possibilité de renouveler l’intégralité de la Cour lorsque par les agissements de ses membres, elle heurte la paix sociale ou l’ordre public .

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

TV de la Diaspora

Acheter Happy Box TV

happy tv box

Ecouter la Radio !

+32 486.330.897

+32 466.440.618

Diaspora Congo Actualité

ActualitéAccusé de racisme, Lilian Thuram défend sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs»
06/09/2019
article thumbnail

Pris dans la tourmente des accusations de racisme, Lilian Thuram répond. Le champion du monde de 1998 a expliqué que sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs» a été sortie de son contexte. L’ancien footballeur Lilian Thuram, 47 ans, a cherché à justifier ses phrases polémiques prononcées dans une interview au Corriere dello Sport. Dans cet entretien, Thuram a réagi aux [ ... ]


ActualitéAccusé de racisme, Lilian Thuram défend sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs»
06/09/2019
article thumbnail

Pris dans la tourmente des accusations de racisme, Lilian Thuram répond. Le champion du monde de 1998 a expliqué que sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs» a été sortie de son contexte. L’ancien footballeur Lilian Thuram, 47 ans, a cherché à justifier ses phrases polémiques prononcées dans une interview au Corriere dello Sport. Dans cet entretien, Thuram a réagi aux [ ... ]


ActualitéAu Cameroun, Franck Verzefé veut traquer les faux médicaments
30/08/2019
article thumbnail

À seulement 25 ans, Franck Verzefé a mis sur pied un dispositif pour traquer les faux médicaments appelé True-spec. Le chercheur espère juguler la circulation de médicaments d’origine douteuse en Afrique. Cette technologie lui a permis d’intégrer le top 30 de l’OMS des innovateurs africains dans le domaine médical. Portrait. Doctorant en pharmacie à l’Université de Lubum [ ... ]


ActualitéElle s'appelle Dénise Nyakeru "Imposteuse et Faussaire" !
30/08/2019
article thumbnail

RDC: Elle s'appelle Dénise Nyakeru "Imposteuse et Faussaire" ! Le Rwanda existe parce qu'il y a des Rwandais et Rwandaises, qui y sont nés, y vivent, y travaillent et aiment leur pays. ll n'y a pas de mal ni de honte d'être Rwandaise et de s'affirmer comme telle. Un pays ne change pas d'adresse tous les quatre matins. Le Rwanda demeure l'un des 9 voisins de la RDC. Nous ne partageons nullement [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Publicité

Sondage

L’ONG JED a répertorié cent vingt et un cas d’atteintes à la liberté de presse en 2017 en République démocratique du Congo. Selon vous, ces atteintes sont dues :

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1335
mod_vvisit_counterCette Semaine1335
mod_vvisit_counterCe Mois - ci42000
mod_vvisit_counterAu Total3669911

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login