L'an un de Félix Antoine Tshisekedi: le Secrétaire National du MLC aux mines, énergie et hydrocarbures dresse un bilan négatif au cours d'une interview avec Diascongo


L'an un de Félix Antoine Tshisekedi: le Secrétaire National du MLC aux mines, énergie et hydrocarbures dresse un bilan négatif au cours d'une interview avec Diascongo

Diascongo.:  Bonsoir Dongo Mobutu, vous êtes cadre et Communicateur au sein du Mouvement de Libération du Congo. Ça  fait exactement une année depuis que Félix Tshisekedi est entré en fonction. Comment jugez vous globalement son bilan?

Dongo Yemo Mobutu : Bonsoir et meilleur vœux aux auditeurs et téléspectateurs de DiasCongo. Bonsoir et grand merci à vous Madame Ossambia et Mr Djims Wabasson de m'inviter à cette émission de vérité.

Le Bilan de Félix Tshisekedi est largement négatif malgré des signaux positif que nous pouvons  juste observer sans impacts réels dans la vie des populations congolaises.

Sur le plan politique, l'escalade verbale qu'il y a eu ce dernier temps entre les alliés d'une même coalition est très éloquente. C'est chaque jour que nous assistons à des envolées oratoires des militants et des cadres de ces partis; UDPS vs UNC, UDPS vs PPRD y a lieu de se demander où l'on va?

Les élections du 30 décembre ont été chaotique, nous le savons tous et n'allons pas y revenir, cependant le 30 décembre 2018 le peuple congolais était allé aux urnes et a voté le changement, la rupture avec le système Kabila. Si nous devons dresser un bilan d'une année de Félix Tshisekedi au pouvoir, nous devons le faire aussi et surtout par rapport aux aspirations de nos populations. Y-a-t-il eu changement ? Y-a-t-il eu rupture avec le système de non-État courroné de corruption instauré par  Kabila et ses acolytes du PPRD et FCC? Non loin de là. La population vit une continuité de Kabila. Kabila dirige dans la peu d'un autre.

Sur le plan économique, y a l'inflation monétaire galopante et quand vous sortez dans les rues de Kinshasa tout le monde te chante comme un cantique : nzala, tozolia te mbongo ezomonana te. Le prix de denrée alimentaire ne font qu'augmenter. Le carton de mpiodi qui coûtait 30.000fc coûte aujourd'hui dans le 72.000fc et cela rien qu'en une année. Si telle est la situation à Kinshasa, imaginez-vous celle des villes de l'arrière pays.

Sur le plan sécuritaire, il sied de saluer les efforts de nos Forces armées et leur détermination à en finir avec l'insécurité à l'Est du pays. Le mois de décembre qui est un mois festif, a été la période la plus meurtrière dans l'Ituri, Béni et Minembwe avec plus de 270 morts de nos compatriotes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Sur le plan social et éducatif, il sied de saluer le courage de Félix Tshisekedi a lancé la disposition constitutionnelle sur la gratuité de l'enseignement de base. Cela n'est pas un cadeau de sa part au peuple mais un droit que Kabila et les siens ont privé à la population depuis plus de 13 ans de son règne avec la constitution de 2006. Nous devons veiller à ce que la mise en pratique de cette disposition n'hypothèque les conditions de vie des enseignants et degrade davantage la qualité de l'enseignement de nos enfants.

La décrispation du climat politique, ces mesures étaient déjà prévu dans les accords politiques de la Saint Sylvestre avec la Conférence Espicopale Nationale du Congo. Des mesures qui ont certes  pris du retard dans l'exécution par Joseph Kabila. Je me demande si ce n'était pas fait exprès. Quand au Retour au pays de Moïse Katumbu et du président Jean Pierre Bemba, c'est leur droit d'être chez eux et de vaquer à leurs occupations  telle que la constitution le garantie à tout citoyen congolais.

DiasCongo: Pour certains la situation du Congo ressemble a une tragi-comédie  suite évidement  à tout ce que le partenariat FCC CACH livre comme spectacle. Qu' en pensez?

DYM: Rire... Nous observons le FCC et la CACH sur la scène politique et c'est désolant. Je venais pratiquement d'évoquer certaines scènes de ménage de ce mariage incestueux. Ce mariage ne nous concerne pas et nous prenons le peuple à témoin, il faut qu'il agisse. Cette coalition ne sert pas le peuple , ils perdent le temps dans des querelles inutiles et futiles au lieu de gouverner.

Je partage donc cet avis car cette coalition nous offre des scènes signent de théâtres de chez nous de basse classe.

DiasCongo : Entretemps il y a aussi une sorte de clivage au sein même du FCC. Selon le dire de certains ténors du FCC il faut mettre un terme au partenariat, tandis que les autres estiment qu'il faut a tout prix le préserver pour l intérêt du pays. Un avis peut être?

DYM: Comme je disait précédemment, nous ne faisons pas parti du FCC ni du CACH... Nous restons calme et observateur. Nous dans le MLC nous sommes la sentinelle de la Constitution et nous veillerons à ce que les intérêts du peuple ne soient pas bradé par des querelles politiciennes. Mettre fin ou non à cette coalition, la loi doit être dite et respectée. J'espère seulement que le peuple en sortira gagnant car cette coalition est loin de servir le peuple congolais.

DiasCongo : Vous êtes cadre du Mouvement de Libération du Congo, pouvez-vous nous dire quelle la position du MLC, suite au  propos de Félix Tshisekedi sur la probable dissolution du parlement ou bien encore ceux de Madame Mabunda qui soutient que le président pourrait être destitué pour violation de la constitution?

DYM: le Mouvement de Libération du Congo et son président Jean-Pierre Bemba Gombo reste en dehors de tout ça. En tant que opposition nous les  observons. Que ça soit la dissolution ou la destitution, tout ce scénari sont prévus par la constitution. Et nous veillerons nous comme opposition au strict respect de la loi et à  l'intérêt du peuple congolais comme le président Jean Pierre Bemba l'a dit le 23 juin 2019 lors de son meeting populaire à Sainte Thérèse et il ne cesse de le répéter partout où il va.

DiasCongo: Le MLC fait parti de Lamuka pourtant dernièrement son président national Jean Pierre Bemba mais également Moïse Katumbi se sont désolidarisés de  Adolophe Muzito l'actuel coordonateur de Lamuka.  Qu en dites vous? Est ce déjà la fin de Lamuka?

DYM: Dans une famille où il y a plusieurs enfants, ils n'ont pas toujours le même langage et le même âge, moins encore la même expérience de vie. Mais cela ne les empêche de rester uni dans la même famille. Lamuka auquel j'appartiens et le MLC est régi par une charte en signé en Belgique qui l'a mué  d'une plateforme électorale en une plateforme politique. Le MLC reste MLC dans Lamuka avec son autonomie.  Dans Lamuka Jean-Pierre Bemba a des très bons rapports avec Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Moïse Katumbi.

Il est très important ici , que nous fixions l'opinion publique. Le president Jean-Pierre Bemba comme le président de Ensemble Moïse Katumbi se sont désolidarisé des propos tenus par Adolphe Muzito. Ce sont ces propos là qui ne sont pas des propos de Lamuka. Ils ne sont pas dans les objectifs de Lamuka.

Et le président Jean-Pierre Bemba dans son message de vœux à la nation a dit je cite: " C'est en mesurant l'importance de la paix malgré les vicissitudes frappées du sceau des sacrifices personnels que je reste convaincu que la RDC a vocation de privilégier les relations de bon voisinage et de stabilité en Afrique centrale, spécialement dans la région des Grands Lacs avec une armée et une police suffisamment fortes et disciplinées pour sécuriser notre population et son territoire. " je ne sais pas si je dois dire autres choses après ces mots de mon président Jean-Pierre Bemba. Des mots si simple et plein de sens. Et Jean-Pierre Bemba ne s'est pas arrêté là, il va plus loin pour dire ce que moi j'appelle le serment d'un chef, d'un leaders aguerri pour son peuple: " Mes chers compatriotes,  Rien ne peut nous détourner de notre détermination à poursuivre les nobles objectifs de sécuriser notre peuple ainsi que notre territoire, de rétablir le congolais dans ses droits de vivre décemment et de jouir des ressources de son pays dans un état de droit dont les politiques doivent concourir à son bien-être et à son épanouissement. Nous continuerons à lutter pour la restauration de l'autorité de l'État afin d'éviter les dérives que l'on observe dans les agglomérations citées ci-dessus." et là il parlait de l'insécurité qui sévit en Ituri, à Beni et Minembwe.

Nous avons un travail en interne à faire avant de commencer à accuser les autres. Ezalaka facile mpo na Adam koyebisa Nzambe que c'est la femme que tu m'as donné... Oubliant que lui-même avait une part de responsabilité qu'il n'a pas observée.

DiasCongo : Justement cette  position de Jean-Pierre  Bemba a suscité des rumeurs entre autres, il ferait des yeux doux du cote de Kingakati. Nos auditeurs et téléspectateurs, l'opinion publique, veulent avoir une explication. Quelle est votre réponse?

DYM : Le fait pour le président Jean-Pierre Bemba de se désolidariser des propos bellicistes tenus par le Coordinateur de Lamuka Adolphe Muzito  ne doit pas faire croire au peuple congolais quoi que ce soit. Je dis ici que dans son message de vœux le président Bemba Baimoto a fait serment au peuple quand il a dit que Rien ne peut le détourner de sa détermination à poursuivre les nobles objectifs de sécuriser notre peuple ainsi que notre territoire. Est-ce qu'il y a mieux à dire en tant qu'un homme mâture , un homme d'expérience ? Le président Bemba est un homme serein, un homme des principes et au delà de tout un homme de conviction. Ce n'est pas pour un plaisir quelconque que nous au MLC nous avons pour devise : Avec Dieu nous vaincrons. Jean Pierre Bemba observe la scène politique et comme il l'a toujours dit depuis son retour et la reprise de ses activités politiques qu'il travaillera pour l'intérêt du peuple congolais. L'intérêt de notre peuple, son bien est loin d'être à Kingakati.

DiasCongo : Comment voyez vous l'avenir du pays. Y-a-t-il de chances pour que Jean pierre se présente aux presidentielles de 2023.s'il en est pas le cas. Qu'envisage le MLC?

DYM: Au MLC nous sommes très optimiste. Nous avons attendu 10 ans pour voir notre leader jouir de sa liberté et laver de toute la saleté qu'on a voulu mêler à son nom. Nous avons encore une petite épine au pieds mais nos voix de recours pour obtenir une annulation complète de cette condamnation sont encore là indemne. Nous irons jusqu'au bout pour obtenir la cette victoire à la CPI.

D'ailleurs sur le plan juridique au Congo subornation des témoins n'est pas égale à la corruption. En droit pénal un citronnier et un mandarinier ne doivent pas se confondre. Soki boyebi te, batunaka.

Sur le plan politique tout est encore possible et les jeux sont ouverts. Dans plusieurs QG des partis politiques, il est question de reformes constitutionnelles et dans cet esprit là et au nom de l'inclusivité Jean-Pierre Bemba sera notre candidat.

Au MLC nous avons des cadres compétents, en 2018 nous avons soutenu un candidat commun de l'opposition.

2023 est encore loin, et tout est possible positif pour le MLC notre parti politique qui est le 1er parti de l'opposition dans l'Assemblée Générale. Gardez votre calme et soyez patients, fermez les yeux et rêvons d'un nouveau Congo avec à sa tête Jean-Pierre Bemba et voyons les choses venir à nous dans toute sa splendeur dans ce monde réel.

DiasCongo: Enfin la derniere question. Vous avez été élu député de Gbado, mais la Cour Constitutionnelle vous avez invalidé au bout de 6 mois de prestation. J'imagine que cela a été une mauvaise expérience. Mais ne dit on pas que l'expérience est la meilleure école. Quelle leçon avez-vous tiré? Et comment préparez vous votre avenir politique.

DYM : cette expérience a été dur pour moi, mais elle m'a aidé à affermir davantage ma conviction dans mon combat politique aux côtés de Jean-Pierre Bemba. Nous devons nous battre pour que règne dans ce pays une justice pour élever notre nation. C'était une honte pour mon pays. On m'a certes volé le siège dans l'Assemblée Nationale mais on ne m'a pas volé mon électorat, ma base, ma terre de Gbadolite. Et cette expérience a accru l'amour de la population de Gbadolite pour le jeune leader que je suis. Avec eux nous travaillons ensemble mains dans la main tout en préparant les prochaines échéances. Fort de cet amour et de ce leadership le président Jean-Pierre Bemba venait de nous nommer dans l'exécutif national au sein du MLC comme secrétaire national en charge des mines, énergie et hydrocarbures et dans la cellule de communication, de quoi nous motiver à travailler main dans la main avec lui pour Congo meilleur et nouveau.

DiasCongo : Monsieur Dongo Yemo Mobutu  merci d'avoir répondu à nos question.

DYM: C'est moi qui vous remercie.

Diaspora Congo Actualité

ActualitéSuspension de 3 membres de la CEP/UDPS: Jacquemain Shabani évoque l'unité du parti.
20/02/2020
article thumbnail


Trois membres de la Commission Électorale Permanente de l'UDPS viennent d'être suspendus depuis ce 17 février avec des demandes d'explication pour avoir convoqué une plénière en ursupant les fonctions qui ne sont pas les leurs et  en violation des articles 6 et 15 de la Commission Électorale Permanente de l'UDPS. Messieurs Gédéon Abuka vice-président de cet organe, Guely Bolembe [ ... ]


ActualitéURGENT ! URGENT ! OBSERVATION DE LA DEPENSE PUBLIQUE
13/02/2020
article thumbnail

Observatoire de la DépensePublique Contrôle citoyen des finances publiques de la République Démocratique du Congo Contacts : E-mail : odeprdc.plateforme@gmail.com www.odeprdc.org Tél : +243 826801954 ; 840620956
COMMUNIQUE DE PRESSE N°002/FEVRIER/2020 L’EPOPEE DES SAUTS-DE-MOUTON : PAS DE NOUVEAU DECAISSEMENT AVANT L’AUDIT DE L’INSPECTION GENERALE DES FINANCES
Kinsha [ ... ]


ActualitéSauts-de-mouton : de membres du gouvernement et le gouverneur de la banque centrale doivent présenter des documents nécessaires à la justice
13/02/2020
article thumbnail

Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Matete vient de lancer des investigations sur les travaux de construction de sauts-de-mouton et de logements sociaux dans le cadre du programme des 100 jours de Félix Antoine Tshilombo. Cette procédure judiciaire intervient après les multiples dénonciations médiatiques autour de la construction des sauts-de-mouton et des logements  [ ... ]


ActualitéLES CINQ DOIGTS DE FELIX TSHISEKEDI TSHILOMBO
04/02/2020
article thumbnail

  Plus d'une année déjà depuis que la République Démocratique du Congo a connu une alternance inédite. Réalisme politique pour les uns et vaste escroquerie vouée à l'échec pour les autres. Néanmoins, tous s'accordent que les résultats obtenus sont de loin en deçà des attentes légitimes du peuple longtemps meurtri par près de deux décennies de gestion prédatrice. En décr [ ... ]


Diascongo vous conseille :

logo

Compteur des Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui237
mod_vvisit_counterCette Semaine7363
mod_vvisit_counterCe Mois - ci4288
mod_vvisit_counterAu Total4016682

© Copyright 2013 Diaspora Congo TV. Designed by Ing. N B. Pitshou

Member Login